À propos

Julie Chevalier
Julie Chevalier

Le rôle du dirigeant est de créer une entreprise qui vend mieux et plus que les autres sur le long terme. Comment? En faisant du TPS sa stratégie d’entreprise.

Julie, qui es-tu ?

J’ai découvert le lean avec le livre The machine that changed the world de J. Womack & D. Jones, et ça a aussi changé ma vie. Pour moi, le Lean est un moyen de ralentir le vieillissement, c’est un système complet qui nous oblige à nous questionner en permanence, à revoir l’histoire qu’on se raconte et à devenir plus fort en prenant conscience de nos biais cognitifs !

J’étudie le Thinking People System (TPS) de Toyota depuis une quinzaine d’années. Aujourd’hui, je travaille avec des dirigeants qui ont envie d’apprendre le TPS pour débusquer des opportunités de croissance et créer davantage de valeur pour leurs clients et la société dans son ensemble.

Je suis également membre de l’Institut Lean France (ILF), une association de bénévoles (sensei, auteurs, dirigeants et praticiens lean) qui a pour mission de diffuser et promouvoir la pensée lean telle que conçue par Toyota.

Les auteurs de l’ILF sont tous présents sur ce blog.

Pourquoi ce blog ?

Ce projet de blog s’inscrit dans le SHU-HA-RI. Il s’agit des 3 étapes de l’apprentissage :
1) j’apprends auprès d’un maitre ;
2) je confronte les visions de plusieurs maitres ;
3) j’assoie ma propre vision.

Grâce à ce blog, j’espère partager ces enseignements à d’autres apprenants.

Mais où trouves-tu toutes ces questions ?

Le GEMBA !
Mes questionnements viennent généralement d’une observation, d’une discussion sur un point que je trouve pertinent d’approfondir. Une fois les réponses reçues, j’en parle avec le dirigeant en question et cela nourrit notre réflexion et permet de mettre à jour nos hypothèses. C’est très stimulant et ça nous fait gagner du temps !

Certaines questions peuvent paraître complexes ; ne crains-tu pas de perdre le lecteur ?

Non 😁
Il y a 2 arguments à cela :

  1. Le lean est un système d’apprentissage et apprendre est une pratique délibérée : il faut avoir envie d’apprendre pour apprendre. Comme pour un sport ou la pratique de la musique, cela demande un effort personnel.
  2. La diversité des réponses et des styles d’écriture des auteurs rend le blog très accessible au final. Quand certains auteurs ont un style plus analytique, d’autres vont utiliser métaphores et images pour aider le lecteur à imaginer. D’autres encore utiliseront un exemple concret issu de leur gemba pour vivre la scène ou faire miroir.

Au final, je pense au contraire que ce blog est un très bon moyen de rendre accessibles des concepts complexes.

Bonne lecture